PARTAGER
choisir une canne à pêche

Pêche à la mouche, à l’anglaise au waggler, au fond, à la traîne, au toc ou à la bolognaise, les termes techniques ne manquent dans l’univers de la pêche… Fédérant des passionnés, toujours plus friands de matériel adapté aux conditions les plus diverses, la gamme de cannes à pêche ne cesse d’évoluer. Les dernières innovations en terme de matériaux trouvent toujours leur application dans l’une ou l’autre des nombreuses disciplines de la pêche.

Le débutant comme l’amateur chevronné peuvent très vite se retrouver submergés par la masse d’informations disponibles lorsqu’il s’agit de choisir sa canne à pêche. A croire que les distributeurs cherchent à noyer le poisson… Pourtant, quelques connaissances de base permettent de s’y retrouver. Questions-réponses à l’usage du menu fretin et des gros poissons.

Où allez-vous pêcher ?

Le lieu de votre future pêche miraculeuse est le premier critère à interroger avant de faire votre choix.

La longueur de votre canne à pêche est déterminée par l’environnement dans lequel vous évoluerez. Pour une pratique en lac, étang ou rivière importante, privilégiez les cannes longues car elles vous permettront de lancer plus loin et ainsi augmenter votre rayon d’action. Les cannes à roder ou à emmanchement sont très appréciées pour leur portée tout en préservant le confort d’utilisation grâce à un encombrement intermédiaire.

A l’inverse, la pêche en bateau nécessite une canne maniable, à l’encombrement minimum. Les cannes courtes d’une longueur de 2 à 3 mètres maximum seront idéales pour les transporter aisément et pêcher dans un espace réduit. Une canne télescopique sera bien utile pour limiter l’espace occupé sur une embarcation.

Pensez également au poids de votre canne. Une canne légère et résistante procure un confort d’utilisation certain. Pourtant, avec cet outil, les conditions atmosphériques peuvent influer sur le confort de pêche. Sous de fortes bourrasques, une canne au poids mal dimensionné peut s’avérer handicapante. La canne anglaise, grâce à ses anneaux, empêchera votre fil de nylon de se coller à la canne, même par grand vent. Si vous êtes débutant et ne savez pas exactement vers quel type de pêche vous orienter, optez pour une canne télé-réglable, le compromis parfait entre maniabilité, encombrement et polyvalence.

canne à pêche sédentaire
Quels poissons voulez-vous pêcher ?

Chaque pêcheur a ses préférences. Et comme tout bon artisan, il se doit de disposer d’un outil adapté à sa besogne. Choisissez donc votre canne en fonction de votre objectif.

La taille des poissons que vous souhaitez pêcher détermine la puissance de votre canne. Plus ils sont gros, plus la puissance de la canne doit être importante. Les carnassiers, comme le brochet ou le sandre, nécessitent généralement une canne puissante pour supporter le combat qui peut durer jusqu’à 30 minutes, une fois le poisson ferré.

Les cannes à anneaux ou à emmanchement sont très pratiques pour taquiner les poissons craintifs, comme les carpes ou les ablettes. Leur longue portée permet de lancer loin des berges. D’autant qu’elles sont souvent conçues en fibre de carbone, un matériau à la fois léger et résistant.

Les cannes à mouche, quant à elles, sont très appréciées des pêcheurs chevronnés. Cette technique demande en effet un certain doigté. Mais l’expérience vécue d’une belle truite ferrée en rivière de montagne vaut bien tous ces efforts…

Plutôt lancé ou posé ?

La pêche sédentaire, la plus commune, consiste à s’installer en un endroit précis puis de déployer sa ou ses cannes en surveillant son bouchon. Ce type de pêche autorise l’emploi de cannes plus lourdes et plus longues pour lancer ses hameçons au loin. La pêche à la carpe se pratique souvent ainsi.

D’autres préfèrent une pêche dite de prospection. L’idée est ici de suivre un cours d’eau en marchant sur la berge. Le matériel doit être plus léger, la canne se fait donc plus courte sans perdre de sa résistance car les poissons carnassiers qui font souvent l’objet de ce type de pêche ne se rendent jamais sans combattre !

Êtes vous plutôt nomade ou sédentaire ? Plutôt carpe ou truite ? Débutant ou expert ? Mer ou montagne ? Les réponses à ces questions vous seront bien utiles lors du choix de votre canne à pêche. Alors avant de taquiner le goujon, plongez vous dans les nombreux blogs de passionnés, regardez des vidéos comme celle ci dessous et surtout pensez à sonder votre âme !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here